Tableau 1.

Résumé des ERC

ÉTUDEPOPULATIONINTERVENTION OU COMPARATEURRÉSULTATSCOMMENTAIRES
ERC sur la trithérapie auprès de patients avec endoprothèse coronarienne
PIONEER-AF-PC2, 2016
  • Étude randomisée ouverte

  • 26 pays (environ 10 % en Amérique du Nord)

  • N = 2124

  • FA non valvulaire et ICP avec endoprothèse

  • Âge moyen de 70 ans

  • ICP non urgente: 61,5 %

  • Score CHA2DS2-VASc : 0–1, 9,5 %; 2–4, 54,7 %; 5–7, 35,9 %

  • Score HAS-BLED : ≤ 2, 29,8 %; 3–4, 65,8 %; ≥ 5, 4,5 %

  • Groupe 1 : 15 mg/j de rivaroxaban (10 mg/j si ClCr 30–50 ml/min) et inhibiteur de P2Y12 pendant 12 mois

  • Groupe 2 : 2,5 mg de rivaroxaban 2 fois par jour et DTAP pendant 1, 6 ou 12 mois; réduire au rivaroxaban et à l’AAS (75–100 mg/j) jusqu’à 12 mois après l’endoprothèse

  • Groupe 3 : warfarine (RIN 2,0–3,0) et DTAP pendant 1, 6 ou 12 mois ; réduire à la warfarine et à l’AAS (75–100 mg/j) jusqu’à 12 mois après l’endoprothèse

  • Inhibiteur de P2Y12 : 94 % prenaient du clopidogrel

  • Proportion de patients qui prenaient 10 mg/j de rivaroxaban non signalée

  • Principaux paramètres de saignements cliniquement significatifs (combinaison de saignements mineurs et majeurs après une TIM et saignements exigeant une attentionmédicale : groupe 1,16,8 %; groupe 2, 18 %; groupe 3, 26,7 %

  • p < ,01 pour les groupes 1 et 2 c. groupe 3; RIB = 11 et RIB = 12, respectivement à 1 an

  • Incidents CV (décès CV, IM ou AVC) : aucune différence

  • Durée de la DTAP pour les groupes 2 et 3 (nonrandomisée) : 1 mois, 15,8 %; 6 mois, 34,9 %; 12 mois, 49,3 %

  • IPP utilisé dès le départ : 38 %

  • Non conçue pour évaluer les résultats CV

  • La différence dans les saignements majeurs n’était pas statistiquement significative entre les groupes

ISAR-TRIPLE8, 2015
  • Étude randomisée ouverte

  • Allemagne et Danemark

  • N = 614

  • Indication pour un ACO à long terme et nécessité d’une ICP

  • Âge moyen de 73 ans

  • > 65 % angine stable

  • > 80 % FA

  • EEM: 100 %

  • Score CHADS2 : 0–1, 17–21 %; 2–3, 61–64 %; 4–5, 13–20 %;> 5, 1–2 %

  • Score CHADS2 ≥ 3 : 6 semaines (22,4 %) c. 6 mois (14,5 %)

  • Trithérapie (75 mg/j de clopidogrel, 75–200 mg/j d’AAs et warfarine [RIN de 2,0–3,0]) pendant 6 semaines c. 6 mois

  • Principaux paramètres (combinaison de décès, IM, thrombose due à une endoprothèse, AVC et saignements majeurs après une TIM) : aucune différence à 9 mois

  • Aucune différence significative dans les paramètres secondaires entre les groupes, y compris saignements majeurs après une TIM

  • Aucun bénéfice clinique net entre 6 mois c. 6 semaines de trithérapie

WOEST9, 2013
  • Étude randomisée ouverte

  • Pays-Bas

  • N = 571

  • Indication pour un ACO à long terme et nécessité d’une ICP

  • Âge moyen de 70 ans

  • 69 % de FA

  • Seulement 27 % avaient un SCA au départ

  • 65 % d’EEM, 30 % d’EMN

  • Bithérapie combinée (75 mg/j de clopidogrel et warfarine) pendant 12 mois c. trithérapie (80–100 mg/j d’AAS, 75 mg/j de clopidogrel et warfarine) pendant 12 mois

  • RIN ciblé de 2,0–3,0 pour les 2 groupes

  • Principal paramètre (tout saignement à 1 an) : 19,4 % c. 44,4 %, RR = 0,36, p < ,0001, RIB = 4

  • Paramètres secondaires (combinaison de décès, IM, AVC, revascularisation du vaisseau cible et thrombose due à une endoprothèse):11,1% c. 17,6 %, RR = 0,6, p = ,025, RIB = 16 en raison de la réduction dans les décès

  • Durée :

    • –EMN : 1 mois à 1 an

    • –EEM : au moins 1 an

  • Aucune différence significative dans les saignements majeurs après une TIM

  • Non conçue pour les incidents ischémiques

  • Utilisation d’un IPP au départ : au moins le tiers

Études sur la trithérapie avec ACO directs pour la prévention secondaire du SCA*
ATLAS ACS 2-TIMI 5110, 2012
  • Étude randomisée à double insu de phase 3

  • 44 pays (5,5 % en Amérique du Nord)

  • N = 15 526

  • Données absentes pour 15,5 % de patients qui ont abandonné l’étude prématurément; état vital non obtenu pour 1117 (7,2 %) à la fin de l’étude

  • Âge moyen de 62 ans

  • IMAEST : 50 %

  • IMSEST : 25,6 %

  • Angine instable :24 %

  • 60 % de revascularisation

En plus de l’AAS et du clopidogrel ou de la ticlopidine :
  • Placebo c. 2,5 ou 5 mg de rivaroxaban 2 fois par jour


Moyenne de 13 mois
  • Principaux paramètres (combinaison de décès CV, d’IM et d’AVC) : placebo, 10,7 %; 2,5 mg de rivaroxaban, 9,1 % (RIB = 63); 5 mg de rivaroxaban, 8,8 % (RIB = 53)

  • Par rapport au placebo, 2,5 mg de rivaroxaban (mais non les comprimés de 5 mg) ont réduit les incidents CV (4,1 c. 2,7 %) et la mortalité globale (4,5 c. 2,9 %) (p < ,05 pour les 2)

  • Saignements majeurs après une TIM non associés avec un PACG : placebo, 0,6 %; 2,5 mg de rivaroxaban, 1,8 % (RIP = 84); 5 mg de rivaroxaban, 2,4 % (RIP = 56)

  • Hémorragie fatale : résultat non statistiquement significatif

  • Au Canada, les comprimés de 2,5 mg et de 5 mg de rivaroxaban ne sont pas commercialement accessibles et ceux de 10 mg n’ont pas été évalués

RE-DEEM11, 2011
  • Étude randomisée à double insu de phase 2

  • 24 pays (5,4 % en Amérique du Nord)

  • N = 1861

  • SCA récent

  • IMAEST : 60 %

  • IMSEST : 40 %

  • ICP : 55 %

  • Âge moyen de 61 ans

En plus de l’AAS et d’un inhibiteur de P2Y12:
  • Placebo c. 50, 75, 110 et 150 mg de dabigatran 2 fois par jour

  • Principal paramètre (saignements majeurs [ISTH] ou mineurs cliniquement pertinents) à 6 mois : placebo, 2,2 %; 50 mg, 3,5 %; 75 mg, 4,3 %; 110 mg, 7,9 %; et 150 mg, 7,8 %; p < ,001 pour la tendance linéaire

  • Incidents CV ischémiques : non statistiquement significatifs (étude non conçue pour cette évaluation)

  • L’ajout de dabigatran à une DTAP après un IM était associé à une augmentation proportionnelle à la dose de saignements majeurs ou mineurs cliniquement pertinents

  • Les doses de 110 mg et 150 mg de dabigatran étaient associées à 4 fois plus de risque de saignements que le placebo

APPRAISE-212, 2011
  • Étude randomisée à double insu

  • Après l’inscription de 7392 patients, l’étude a pris fin prématurément en raison du risque accru d’hémorragie sans réduction des incidents ischémiques

  • SCA récent et ≥ 2 facteurs de risque élevé

  • IMAEST : 40 %

  • IMSEST : 42 %

  • Angine instable : 18 %

  • ICP : 44 %

  • Âge moyen de 67 ans

En plus de l’AAS et d’un inhibiteur de P2Y12:
  • 5 mg d’apixaban 2 fois par jour (2,5 mg 2 fois par jour si la ClCr < 40 ml/min) c. placebo

8 mois en moyenne
  • Principaux paramètres (décès CV, IM ou AVC) : apixaban, 7,5 % c. placebo, 7,9 % (p = ,51)

  • Saignements majeurs après une TIM : apixaban, 1,3 % c. placebo, 0,5 % (RIP = 125)

  • L’ajout d’apixaban à une DTAP augmentait le risque de saignements majeurs sans réduire le risque d’incidents ischémiques

  • Utilisation d’unIPP audépart : 24 %

  • AAS—acide acétylsalicylique; AINS—anti-inflammatoire non stéroïdien; APPRAISE-2—Apixaban for Prevention of Acute Ischemic Events 2; ATLAS ACS-2 TIMI 51—Anti-Xa Therapy to Lower Cardiovascular Events in Addition to Standard Therapy in Subjects with Acute Coronary Syndrome–Thrombolysis in Myocardial Infarction 51; CHA2DS2-VASc—insuffisance cardiaque congestive, hypertension, âge ≥ 75 ans, diabète, AVC ou incident ischémique transitoire, maladie vasculaire (IM antérieur, maladie artérielle périphérique ou plaque aortique), entre 65 et 74 ans, genre (p. ex. femme); CHADS2— insuffisance cardiaque congestive, hypertension, âge ≥ 75 ans, diabète, AVC ou incident ischémique transitoire; ClCr—clairance de la créatinine; CV—cardiovasculaire; DTAP—double thérapie antiplaquettaire; EEM—endoprothèse à élution de médicaments; EMN—endoprothèse en métal nu; ERC—étude randomisée contrôlée; FA—fibrillation auriculaire; HAS-BLED—hypertension avec pression artérielle systolique > 160 mm Hg, fonction rénale ou hépatique anormale, AVC (causé par une hémorragie), saignements, RIN labile, âge avancé (> 65 ans), médicaments (AAS, AINS) ou alcool (≥ 8 consommations/semaine);ICP—intervention coronarienne percutanée; IMAEST—IM avec élévation du segment T; IM—infarctus du myocarde; IMSEST—IM sans élévation du segment T; IPP—inhibiteur de la pompe à protons; ISAR-TRIPLE—Intracoronary Stenting and Antithrombotic Regimen-Testing of a 6-week versus a 6-month Clopidogrel Treatment Regimen in Patients with Concomitant Aspirin and Oral Anticoagulant Therapy Following Drug-Eluting Stenting; ISTH—International Society on Thrombosis and Hemostasis; OAC—anticoagulant oral; PACG—pontage aortocoronarien par greffe; PIONEER-AF-PCI—An Open-Label, Randomized, Controlled, Multicenter Study Exploring Two Treatment Strategies of Rivaroxaban and a Dose-Adjusted Oral Vitamin K Antagonist Treatment Strategy in Subjects with Atrial Fibrillation Who Undergo Percutaneous Coronary Intervention; RE-DEEM—Randomised Dabigatran Etexilate Dose Finding Study in Patients with Acute Coronary Syndromes Post Index Event with Additional Risk Factors for Cardiovascular Complications Also Receiving Aspirin and Clopidogrel; RIB—ratio interventions/bienfaits; RIN—rapport international normalisé; RIP—ratio interventions/préjudices; RR—rapport de risques; SCA—syndrome coronarien aigu; TIM —thrombolyse dans l’infarctus du myocarde; WOEST—What Is the Optimal Antiplatelet and Anticoagulant Therapy in Patients with Oral Anticoagulation and Coronary Stenting

  • * Proportion de patients atteints de FA non rapportée dans les études.