Tableau 2.

Qualité des recommandations

QUALITÉ DES RECOMMANDATIONSDESCRIPTION
Graphic Graphic Fortement recommandéLes fortes recommandations peuvent être soutenues sans réserve par les médecins de famille et les autres professionnels de la santé qui dispensent des soins de première ligne. Ceux-ci peuvent être certains que toutes les conditions suivantes s’appliquent:
  • Il existe au moins 3 types de connaissances étayant une recommandation, ou au moins 2, dont 1 est classée dans un sous-type indiqué par un cercle ou un demi-cercle bleu ( Graphic or Graphic). Cette condition est jugée être une indication de la portée, de la profondeur et de la pertinence particulière de la connaissance

  • Il y a un meilleur équilibre entre le bienfait médical anticipé ou les résultats cliniques positifs et le risque de torts

  • La plupart des personnes ayant des DID et de leurs aidants naturels trouveraient que l’intervention est tolérable

  • Le médecin de famille ou autre fournisseur de soins de première ligne disposerait habituellement des ressources (p. ex. temps, matériel, formation, soutien) pour appliquer l’approche ou offrir l’intervention, ou pourrait s’adapter à l’approche ou à l’intervention ou encore la promouvoir

  • L’approche ou l’intervention est une utilisation efficace des ressources, en tenant compte des facteurs tels que les effets sur le temps, les priorités et l’argent que les patients et leur aidant naturel doivent débourser de même que les limites de la pratique ou du système de soins de santé

Graphic RecommandéCes recommandations sont solidement basées sur les connaissances actuelles. Les médecins de famille et autres professionnels de la santé qui dispensent des soins de première ligne devront toutefois discuter plus en profondeur avec les patients ayant des DID et leurs aidants naturels ou devront consulter d’autres professionnels de la santé, éthiciens ou administrateurs en santé avant de décider de mettre en œuvre la recommandation
Graphic Premiers choix des cliniciensCes recommandations ont été choisies par 5 cliniciens qui étaient chefs de section (médecins de famille [I.C., B.H., E.G., K.M.] et une psychiatre [E.B.]) comme les 3 plus importantes de la section pour promouvoir les pratiques cliniques ou les recommandations qui concernent des problèmes de santé le plus souvent négligés chez les patients ayant des DID
  • DID—déficience intellectuelle et développementale.