Tableau 1.

Exemples de problèmes médicaux souvent surdiagnostiqués, par trajectoire menant au surdiagnostic

INTERVENTION CLINIQUEDIAGNOSTICAMPLEUR DES SURDIAGNOSTICS SIGNALÉSPRÉJUDICES
Incidentalomes
  • Imagerie de la thyroïdeCancer de la thyroïdeOn estime que 75 % des cas de cancer de la thyroïde au Canada ont été surdiagnostiqués10Intervention chirurgicale et ses complications
  • TMD abdominaleCancer du reinIl a été signalé que l’incidence du cancer du rein aux États-Unis est liée au taux de TDM abdominales11Traitement de tumeurs non dangereuses11
Définition élargie de la pathologie
  • Abaissement de la cible de traitement et du seuil pour amorcer le traitementHypertensionSPRINT a signalé de meilleurs résultats cardiovasculaires au moyen d’un contrôle plus intensif pour abaisser la pression artérielle systolique en deçà de 120 mm Hg12, mais avec plus d’effets secondaires. La stratégie intensive n’a pas produit de bienfaits cliniques nets13Le traitement cause de l’hypotension et d’autres effets secondaires. Il faut user de prudence dans l’imposition de « contrôles serrés » aux patients souffrant d’hypertension et peutêtre limiter ces mesures aux personnes dont les risques cardiovasculaires sont plus élevés
  • Tests de dépistage cognitifDémenceOn croit que la prévalence actuelle de la démence est de 10 à 30 % chez les personnes de 80 ans et plus, mais l’adoption de nouveaux critères diagnostiques fera grimper cette proportion à 65 % de personnes ce groupe d’âge qui recevront un diagnostic de maladie d’Alzheimer, et jusqu’à 23 % des personnes plus âgées sans démence qui recevront un diagnostic de démence14Investigations inutiles et traitements causant des effets secondaires; issues défavorables sur les plans psychologique et social; déviation des ressources et du soutien au détriment de ceux qui ont une démence manifeste et ont des besoins plus considérables14
Surdiagnostics détectés par dépistage
  • Tests de Papanicolaou chez les femmes < 25 ansCellules précancéreuses du col qui disparaissent dans la plupart des cas10 % ou plus des femmes < 25 ans ont des résultats de test anormaux15Anxiété accrue, demande de consultation, colposcopie, biopsie
  • Test de l’APSCancer de la prostate33,2 % des cancers de la prostate ont été surdiagnostiqués dans l’étude ERSPC16, et 50,4 % des cancers détectés par dépistage durant l’étape du dépistage étaient des surdiagnostics17Stigmatisation due à la maladie et traitement excessif, y compris une intervention chirurgicale inutile
  • Échographie abdominaleAAAOn a rapporté que 49 hommes dépistés sur 10 000 ont été surdiagnostiqués, tandis que 2 sur 10 000 éviteraient de mourir d’un AAA18Stigmatisation; surveillance; 19 sur 10 000 subiront une intervention chirurgicale inutile18
  • AAA—anévrisme de l’aorte abdominale, APS—antigène prostatique spécifique, ERSPC—European Randomized Study of Screening for Prostate Cancer, SPRINT—Étude Systolic Blood Pressure Intervention Trial. TDM—tomodensitométrie.