Tableau 1.

Définitions de commotion cérébrale ou de lésion cérébrale traumatique légère

SOURCEDÉFINITION
Académie canadienne de la médecine du sport et de l’exercice, 2010«Une forme de lésion cérébrale caractérisée par toute altération de la fonction cérébrale et causée par une force directe ou indirecte (rotation) transmise à la tête, résultant en au moins un des signes ou symptômes aigus suivants : brève perte de conscience, sensation de tête légère, vertige, dysfonctionnement cognitif et de la mémoire, acouphène, vision brouillée, difficulté à se concentrer, amnésie, céphalée, nausée, vomissements, photophobie ou perturbation de l’équilibre. Les signes et symptômes ultérieurs sont les suivants : perturbations du sommeil, fatigue, modification de la personnalité et incapacité de vaquer aux activités quotidiennes habituelles, dépression et léthargie4
SCAT3, tiré de la 4e conférence internationale sur les commotions cérébrales, 2012Une commotion cérébrale est une perturbation de la fonction cérébrale causée par une force directe ou indirecte à la tête. Elle donne lieu à divers signes et symptômes non spécifiques et le plus souvent, il n’y a pas de perte de conscience. Il faut soupçonner une commotion cérébrale en présence d’au moins 1 des symptômes suivants :
  • symptômes (p. ex. céphalée)

  • signes physiques (p. ex. perte d’équilibre)

  • perturbation de la fonction cérébrale (p. ex. confusion)

  • comportement anormal (p. ex. modification de la personnalité)4,5

American Academy of Neurology, 2013La commotion cérébrale est une altération de l’état mental induite par un traumatisme pouvant ou non inclure une perte de conscience. La confusion et l’amnésie sont les traits distinctifs de la commotion cérébrale. L’épisode de confusion et l’amnésie peuvent survenir immédiatement après le coup à la tête ou plusieurs minutes plus tard. Il est nécessaire de placer l’athlète en observation étroite et de l’examiner pendant une certaine période afin de déterminer si les changements neuropathologiques évolutifs associés à la commotion cérébrale entraîneront un état de confusion ou un dysfonctionnement de la mémoire3.
  • SCAT3—Outil d’évaluation des commotions cérébrales dans le sport, version 3.