Tableau 2.

Évaluation et prise en charge des effets à long terme du cancer du sein et de ses traitements

CATÉGORIERECOMMANDATIONSNIVEAU DES DONNÉES*
Santé cardiovasculaire• Surveiller la lipidémie et fournir une surveillance cardiovasculaire, si indiquéIII15
• Éduquer la patiente sur les modifications visant un mode de vie sain (alimentation équilibrée, exercice, abandon du tabac), les facteurs de risque cardiaque potentiels et quand rapporter les symptômes pertinents (essoufflement ou fatigue) aux professionnels de la santéI15
Dysfonctionnement cognitif• Poser des questions sur les difficultés cognitivesIII15
• Évaluer les facteurs réversibles de contribution au déficit cognitif et traiter de manière optimale si possibleI15
• Recommander à une évaluation neurocognitive et à la réadaptation en présence de signes de déficit cognitifI15
• Suggérer des stratégies de prise en charge et d’adaptation autonomes contre le dysfonctionnement cognitif (relaxation, gestion du stress, programme d’exercice)III18
Détresse, dépression, anxiété• Évaluer la détresse, la dépression et l’anxiétéI15,23
• Évaluer plus en profondeur si la patiente présente un risque élevé de dépressionII15
• Offrir counseling et pharmacothérapie ou recommander à une ressource en santé mentale, si indiquéI15
Fatigue• Évaluer la fatigue, à l’aide de l’échelle d’évaluation de la gravité, et traiter les causesIII15,18,23
• Offrir un traitement ou une recommandation pour les facteurs qui influent sur la fatigue (troubles de l’humeur, troubles du sommeil, douleur, etc.)I15
• Encourager l’activité physique régulière, recommander à la TCC si indiquéI15,23
• En présence de fatigue, fournir de l’information et des stratégies générales pour la gérer, et évaluerIII18
• Ne pas recommander le méthylphénidate ni le modafinil pour prendre en charge la fatigue, vu l’insuffisance des données probantesIII23
• Les données préliminaires laissent croire que le yoga atténue probablement la fatigueI23
Recommandation en counseling génétiqueEnvisager la recommandation en consultation génétique si
  • le cancer du sein a été diagnostiqué avant 50 ans (surtout si <35 ans)

  • cancer des ovaires à n’importe quel stade (épithélial)

  • cancer du sein bilatéral chez la même femme

  • cancers du sein et des ovaires chez la même femme ou dans la même famille

  • nombreux cancers du sein du même côté de la famille (paternel ou maternel)

  • cancer du sein chez un homme

  • ethnicité juive ashkénaze

III24
Ostéoporose• Test DXA au départ, puis tous les 2 ans si la patiente est sous inhibiteurs de l’aromatase ou agonistes de la gonadolibérineIII15
Douleur et NPIC• Évaluer la douleur et les facteurs de contribution à l’aide de l’échelle d’évaluation de la douleur et d’une anamnèseIII15
• Offrir des interventions contre la douleur comme l’acétaminophène, les AINS, l’activité physique ou l’acupunctureI15
• Suggérer l’activité physique contre la douleur neuropathiqueI15
• Suggérer la duloxétine contre la douleur neuropathiqueI15
• Recommander aux spécialistes appropriés une fois la cause de la douleur déterminée (p. ex. spécialiste du lymphœdème)III15
• Envisager la NET pour la NPIC chez les survivantes qui présentent des contre-indications aux médicaments ou pour lesquelles le médicament est inefficaceIII18,25
• Pensez à l’acupuncture en traitement adjuvant pour les patientes qui souffrent de NPIC réfractaire au traitementIII25
Santé sexuelle• Évaluer les signes et symptômes de troubles sexuels ou liés à l’intimitéIII15,18
• Évaluer les facteurs réversibles de contribution aux problémes sexuels et traiter si approprièIII15
• Offrir des lubrifiants non hormonaux à base d’eau pour la sécheresse vaginaleI15
• Recommander en psychoéducation et en counseling sexuel ou conjugal si appropriéI15
Ménopause prématurée, symptômes de ménopause• Offrir des ISRN, ISRS ou la gabapentine et des modifications au mode de vie pour atténuer les symptômes vasomoteurs de la ménopause prématuréeI15
• Envisager la TCC ou un programme d’exercice en guise de traitementII26
• Envisager des interventions et consultations éducatives adaptées à la patiente, si approprié, pour atténuer les symptômes de la ménopauseII27
Lymphœdème• Conseiller la perte pondérale chez les patientes qui souffrent d’embonpoint ou d’obésité pour prévenir ou réduire le risque de lymphœdèmeIII15
• Informer les survivantes quant aux signes et symptômes du lymphœdème et évaluer le lymphœdèmeIII18
• Recommander si les symptômes évoquent un lymphœdèmeIII15
Infertilité• Recommander sans tarder les survivantes en âge de procréer qui sont infertiles à un spécialiste en endocrinologie de la reproduction et en infertilitéIII15
Inquiétudes liées à l’image corporelle• Évaluer les inquiétudes liées à l’image corporelleIII15
• Recommander à une ressource psychosociale si indiquéI15
  • TCC—thérapie cognitivo-comportementale, NPIC—neuropathie périphérique induite par la chimiothérapie, DXA—absorptiométrie biphotonique à rayons X, AINS—anti-inflammatoire non stéroïdien, ISRN—inhibiteur sélectif du recaptage de la noradrénaline, ISRS—inhibiteur sélectif du recaptage de la sérotonine, NET— neurostimulation électrique transcutanée.

  • * Les données de niveau I incluent au moins 1 étude randomisée contrôlée, revue systématique ou méta-analyse bien conçue. Les données de niveau II incluent les autres études comparatives; études non randomisées, de cohorte, cas-témoin ou épidémiologiques; préférablement plus d’une étude. Les données de niveau III incluent l’opinion d’experts ou des énoncés de consensus et des études ou rapports marquants.