Tableau 3.

Synthèse des attentes selon le professionnel le mieux placé pour y répondre

PROFESSIONELATTENTE
Le médecin de famille
  • Soulager les symptômes inconfortables de son patient

  • Soutenir le médecin spécialiste en validant la compréhension du patient par rapport à sa maladie et en donnant, au besoin, des explications additionnelles, particulièrement sur le pronostic de la maladie

  • S’impliquer idéalement à partir du moment du diagnostic de cancer de son patient, tout particulièrement si aucune infirmière pivot n’a été attitrée au patient (40 % des patients au Québec en 201019)

  • S’assurer de préparer le patient à l’annonce d’une mauvaise nouvelle en lui suggérant de venir au rendezvous accompagné d’une personne de confiance

  • Se préparer pour offrir une écoute « présente » et sans jugement lors des suivis

  • Rassurer le patient lorsqu’il est réaliste de le faire afin de préserver l’espoir

  • Être proactifs pour accélérer certains examens ou rendez-vous lorsque pertinent de le faire puisque l’infirmière n’a pas la même influence qu’un médecin à ce sujet

  • Se préparer à prendre plus de temps pour répondre aux besoins d’être sécurisé du patient s’il n’a pas d’infirmière pivot dans le dossier

  • Lors de l’annonce d’une mauvaise nouvelle ou lorsque le patient vit une détresse, prendre au moins quelques instants pour autoriser les émotions du patient; par exemple en prenant des moments de silence

  • Être aussi disponible que possible, particulièrement lors des périodes de découverture des infirmières pivots les soirs de semaine et les fins de semaine afin d’éviter les visites inutiles à l’urgence

  • Être proactif dans la collaboration et la communication avec les autres intervenants du patient

L’oncologue
  • Poser les diagnostics, proposer les traitements et le suivi de la maladie

  • S’assurer que le patient reçoive toute l’information sur la maladie, les traitements et pronostics dont il a besoin

  • S’assurer de préparer le patient à l’annonce d’une mauvaise nouvelle en lui suggérant de venir au rendezvous accompagné d’une personne de confiance

  • Se préparer pour offrir une écoute « présente » et sans jugement lors des suivis

  • Rassurer le patient lorsqu’il est réaliste de le faire afin de préserver l’espoir

  • Être proactif pour accélérer certains examens ou rendez-vous lorsque pertinent de le faire puisque l’infirmière n’a pas la même influence qu’un médecin à ce sujet

  • Se préparer à prendre plus de temps pour répondre aux besoins d’être sécurisé du patient s’il n’a pas d’infirmière pivot dans le dossier

  • Lors de l’annonce d’une mauvaise nouvelle ou lorsqu’il vit une détresse, prendre au moins quelques instants pour autoriser les émotions du patient

  • Être proactif dans la collaboration et la communication avec les autres intervenants du patient

L’infirmière pivot
  • S’assurer de la bonne compréhension de la maladie du patient, idéalement en étant présente peu de temps après l’annonce du diagnostic. Consulter le médecin spécialiste ou de famille du patient si celui-ci a besoin de l’expertise d’un médecin

  • Faire le suivi du patient, idéalement, à partir du diagnostic de cancer

  • Apporter un soutien émotionnel au patient, valider ses sentiments et référer à des ressources professionnelles d’aide au besoin

  • Se préparer pour offrir une écoute « présente » et sans jugement lors des suivis

  • S’assurer du confort de son patient

  • Être proactive dans la collaboration et la communication avec les autres intervenants du patient