Tableau 3.

Exemples d’interventions liées aux exercices selon les divers besoins du patient

PRIORITÉ DU PATIENTINTERVENTIONCOMMENTAIRES
Aucune motivation à augmenter l’activitéDemander et obtenir la permission de discuter de la réduction de la sédentarité. Si la permission est accordée, utiliser le cadre des 5 A91,92Ce modèle a été utilisé pour la cessation du tabagisme91 et le contrôle de l’obésité92. Des conseils brefs, simples et répétés peuvent augmenter l’intention de procéder89,91
Motivé, mais en très mauvaise condition physiqueUtiliser un pédomètre ou un accéléromètre pour évaluer le nombre de pas au point de départ. Envisager d’ajouter initialement de 1000 à 2000 pas de la vie normale par jour<5000 pas par jour sont considérés comme de la sédentarité. Des bienfaits notables se produisent lors de faibles niveaux d’augmentation de l’AP. Une certaine augmentation de l’AP est meilleure qu’aucune93
Motivé, mais veut en faire le moins pour obtenir des bienfaitsUne course lente94 pendant 5 à 10 minutes par jour ou une marche accélérée83 pendant 15 minutes par jour peut réduire la mortalité de 14 % sur 8 ans et de 30 % sur 15 ans respectivementCes niveaux d’activité représentent environ la moitié de ce qui est recommandé actuellement en matière d’exercices
Motivé, mais n’a pas le temps (2 emplois au salaire minimum)Utiliser un pédomètre ou un accéléromètre pour évaluer le nombre de pas au point de départ. Essayer d’augmenter de 2000 pas de la vie normale par jour en augmentant les options de mobilitéLes pédomètres ne coûtent pas cher. Parmi les options de mobilité, on peut mentionner la marche pour aller travailler, utiliser les escaliers et marcher durant l’heure du midi
Motivé à optimiser la réduction du risque métabolique30 minutes d’AP modérée 5 jours par semaine, ≥ 75 minutes d’AP vigoureuse par semaine, ou une combinaison d’AP modérée et vigoureuse; plus 2 jours d’entraînement contre résistance par semaine67Ce niveau d’exercices est insuffisant pour prévenir le gain pondéral68. La réduction des risques CV augmente à des niveaux d’exercices plus élevés et leur efficacité diminue lorsqu’ils atteignent 6 à 10 fois les niveaux recommandés95,96
Souhaite éviter un gain pondéral additionnelCela exige 45 à 60 minutes d’AP modérée par jour68. La réduction du gain pondéral est improbable sans modification de l’alimentation.7000 pas par jour sont associés à un équilibre dans la dépense d’énergie et à un gain pondéral minimal97. Le régime méditerranéen n’est pas associé à un gain pondéral98
Motivé et veut inclure une perte pondéraleAurait besoin de >250 minutes par semaine d’exercices modérés en intervention unique et d’un apport alimentaire sans excès99Ce niveau d’exercices et une modification au régime alimentaire devraient être maintenus pour éviter un regain de poids99
Coureur depuis toujours (10 km 3 fois par semaine à 10 km à l’heure)Niveau d’exercices plus qu’approprié pour préserver la santé et réduire la mortalité. Le niveau d’exercices choisi devrait maximiser la QdV de la personne56Les exercices produisent des bienfaits à des niveaux supérieurs à 10 fois les niveaux recommandés, de même que des avantages moins grands sur le plan de la réduction de la mortalité96. Il pourrait se produire une perte de bienfaits avec des niveaux très élevés100
  • AP—activité physique, CV—cardiovasculaire, QdV—qualité de vie.