Tableau 3.

Études d’observation prospectives, et RS et MA connexes d’études portant sur le lien entre l’obésité centrale malgré un poids normal et la mortalité

ÉTUDE ET ANNÉETYPE D’ÉTUDE (DURÉE)OBJECTIFS DE L’ÉTUDENBRE ET ÂGE DES PARTICIPANTSRÉSULTATSCOMMENTAIRES
Coutinho et coll., 201343RS d’études d’observation prospectives et analyse concertée (0,5–7,4 ans)Relation entre les mesures d’obésité centrale et la mortalité15 923 patients atteints de coronaropathie avérée
Âge moyen (ET) 65,7 (11,5) ans
La catégorie de mortalité la plus élevée associait l’IMC le plus bas au RTTH ou TT le plus fort; RRI = 1,7L’obésité centrale était associée à une hausse égale du risque de mortalité chez les patients maigres et obèses. La hausse de l’IMC était associée à une réduction du risque chez ces patients.
Kramer et coll., 201344MA d’études d’observation prospectives (3–30 ans)Relation entre le risque cardiométabolique et les catégories d’IMC, et les MCV et la mortalité de toutes causes61 386 adultes de la population générale Fourchette d’âge moyen 44–60 ansLe taux le plus élevé de mortalité ou de MCV était semblable chez les sujets de poids normal et métaboliquement malades et les sujets obèses; RRI = 2,65 par rapport aux sujets de poids normal et en santé métaboliqueNe s’est pas penchée précisément sur l’obésité centrale. La santé métabolique était basée sur l’absence d’éléments du syndrome métabolique, d’insulinorésistance ou de marqueurs de l’inflammation.
Carmienke et coll., 201339RS et analyse de méta-régression de cohortes prospectives (5–24 ans)Relation entre les mesures des paramètres d’obésité abdominale et la mortalité689 465 adultes en bonne santé
Âge ≥ 18 ans
La catégorie de mortalité la plus élevée associait l’IMC le plus faible au RTTH ou TT le plus fortL’association du RTTH, TT ou RTTT à l’IMC prédit le mieux la mortalité. Chez les sujets > 65 ans, on a observé un lien non significatif ou négatif entre la hausse de l’IMC, du TT et du RTTH
Folsom et coll., 200045Étude d’observation prospective (11–12 ans)Relation entre l’IMC, le TT et le RTTH, et la mortalité, le cancer, le diabète, l’hypertension et les fractures31 702 Américaines en bonne santé
Âge 55–69 ans
La catégorie de mortalité la plus élevée associait l’IMC le plus faible au RTTH le plus fortLe RTTH prédisait le mieux la mortalité
Pischon et coll., 200846Étude d’observation prospective (9,7 ans)Association de la distribution de l’adiposité au risque de décès359 387 participants de la population européenne générale
Âge 25–70 ans
Le taux de mortalité le plus élevé était associé au percentile le plus bas d’IMC avec le TT ou RTTH le plus fortL’association IMC et mortalité prend la forme d’un J. Les mesures d’obésité centrale ont montré un lien linéaire positif avec la mortalité après ajustement en fonction de l’IMC
Zhang et coll., 200847Étude d’observation prospective (16 ans)Relation entre l’adiposité abdominale et le décès prématuré44 636 Américaines ayant participé à l’étude Nurses’ Health Study
Âge 30–55 ans
La catégorie de mortalité la plus élevée associait l’IMC le plus élevé au TT ou au RTTH le plus fort. Le risque n’était que légèrement plus faible pour l’IMC normal avec obésité centraleLe TT et le RTTH étaient directement liés à la mortalité
Koster et coll., 200848Étude d’observation prospective (9 ans)Relation entre le TT et la mortalité de toutes causes245 533 adultes américains
Âge 51–72 ans
Le poids normal avec fort TT augmentait la mortalité de 22 %. Seule l’obésité de classes 2 et 3 avec fort TT était plus élevéeTT utilisé comme mesure d’obésité centrale pour prédire la mortalité
Reis et coll., 200949Étude d’observation prospective (12 ans)Relation ente l’IMC, le RTTT et le RTTC, et la mortalité13 065 participants de la population générale des É.-U.
Âge 30–102 ans
La catégorie de mortalité la plus élevée a associé l’IMC le plus bas au RTTT ou RTTC le plus fortLe RTTT ou RTTC prédisait le mieux la mortalité. Aucun lien observé à > 65 ans
Romero-Corral et coll., 200950Étude d’observation prospective (8,8 ans)Relation entre le pourcentage de graisse corporelle, et la mortalité CV et dérégulation métabolique chez des sujets dont l’IMC est normal6171 patients américains avec IMC normal et coronaropathie
Âge ≥ 20 ans
Un pourcentage élevé de graisse corporelle et un fort TT étaient liés à un risque accru de syndrome métabolique. La mortalité par MCV a augmenté chez les femmes obèses de poids normal (RRI = 2,20) p/r aux femmes non obèsesLa graisse corporelle était mesurée par bioimpédance. Le pourcentage de graisse corporelle n’était pas corrélé à la mortalité de toutes causes chez les femmes ni chez les hommes de tout IMC.
Staiano et coll., 201251Étude d’observation prospective (13 ans)Relation entre l’IMC, le TT et le RTTT, et la MCV et mortalité de toutes causes8061 adultes canadiens
Âge 18–74 ans
Pas de hausse de la mortalité p/r au TT chez les adultes de poids normal. Taux le plus élevé de mortalité dans les terciles supérieurs du TT des adultes obèsesLe lien était le plus fort entre le TT et la MCV, et la mortalité de toutes causes
Thomas et coll., 201352Étude d’observation prospective (moyenne [ET] 5,6 [2,4] ans)Relation entre l’obésité mesurée par l’IMC ou le TT et la mortalité à différents âges119 010 Français avec IMC > 20 kg/m2
Âge 17–85 ans
La mortalité à IMC de 20–25 kg/m2 et TT ≥ 102 cm était...
  • multipliée par 2 à < 55 ans et

  • multipliée par 5 à 55–65 ans

Aucune association à > 65 ans
Le risque de mortalité est plus élevé dans les cas d’obésité centrale avec IMC normal que dans les cas d’obésité de classes 2 et 3. Le TT prédit le mieux la mortalité à < 65 ans. Le TT et l’IMC sont inutiles chez les personnes âgées.
Cerhan et coll., 201453Données groupées de 11 études d’observation prospectives (médiane 9 ans, maximum 21 ans)Relation entre le TT et la mortalité dans toutes les catégories d’IMC650 386 adultes de race blanche non hispaniques
Âge 20–83 ans
Le taux le plus élevé de mortalité était associé aux IMC de < 20 et ≥ 35 kg/m2 avec TT le plus fort. La mortalité était plus élevée au TT le plus fort associé à l’IMC de 20–22,5 kg/m2 qu’en présence d’obésité de classe 1 avec TT le plus fortLe TT doit être évalué en association avec l’IMC même chez les personnes dont l’IMC se situe dans l’intervalle normal. Le TT est directement lié à la mortalité, et ce, à tous les IMC.
Sahakyan et coll., 201554Étude d’observation prospective (14,3 ans)Relation entre l’obésité centrale et la survie chez les adultes de poids corporel normal16 124 adultes américains dont l’IMC ≥ 18,5 kg/m2
Âge 18–90 ans
Les hommes centralement obèses malgré un poids normal présentaient un risque plus élevé de mortalité que toute autre association IMC et RTTH. Les femmes de la même catégorie présentaient une hausse de 40 % et de 32 % du risque relatif p/r aux femmes en surpoids et obèses sans obésité centraleLe RTTH était utilisé comme mesure d’obésité centrale pour prédire la mortalité
Klingberg et coll., 201555Étude d’observation prospective (moyenne 6 ans)Relation entre le TT initial et la variation du TT, et la mortalité et la MCV2492 Danoises et Suédoises en bonne santé
Âge 44–74 ans au départ
Association entre la mortalité et un fort TT au départ et une hausse importante du TT dans le temps; le lien est particulièrement élevé chez les sujets dont l’IMC est de < 25 kg/m2Le TT était utilisé pour prédire la mortalité. La circonférence des hanches n’était pas liée à la mortalité.
Sharma et coll., 201656Étude d’observation prospective (moyenne 7,1 ans)Relation entre le TT ou le RTTH et l’IMC et la mortalité chez les patients âgés atteints de MCV7057 patients âgés atteints de coronaropathie
Âge moyen 73 ans
Taux le plus élevé de mortalité chez les patients avec IMC normal et obésité centraleSouligne l’importance d’inclure le TT ou le RTTH à l’IMC durant l’évaluation de la mortalité liée à l’adiposité
Hamer et coll., 201757Étude d’observation prospective (moyenne 9 ans)Déterminer si le RTTH prédit mieux la mortalité que l’IMC42 702 adultes anglais
Âge moyen 57,7 ans
Le poids normal avec obésité centrale était associé au taux le plus élevé de mortalité; RRI = 1,22 pour le décèsLe RTTH était utilisé comme mesure d’obésité centrale pour prédire la mortalité
  • É.-U. — États-Unis, IMC—indice de masse corporelle, MA —méta-analyse, MCV — maladie cardiovasculaire, p/r —par rapport, RRI — rapport de risques instantanés, RS —revue systématique, RTTT — rapport tour de taille-taille, RTTC —rapport tour de taille-cuisses, RTTH—rapport tour de taille-hanches, TT —tour de taille.